Comment utiliser le marketing pour développer votre activité

La société Coca-Cola a dépensé environ 4 milliards de dollars par an en publicité entre 2015 et 2020. (Source : https://thepressfree.com)

Un de mes mentors a dépensé 12 000 € en publicité Facebook en mars 2022 et a généré 72 000 € de CA sur le même mois.

Deux poids, deux mesures.

Vous n’êtes pas Coca-Cola et vous n’êtes pas mon mentor.

Bien que ces chiffres puissent être énormes pour vous, l’utilisation du marketing est un des piliers de votre entreprise pour générer du chiffre d’affaires, acquérir une clientèle ou la fidéliser.

Et surtout travailler avec les bonnes personnes

À votre échelle, celle de l’auto entreprise, il est inutile de dépenser des sommes d’argent en marketing. 
Vous n’avez pas besoin de dépenser 10 % de votre chiffre d’affaires en publicité sur Facebook ou google.

Je reviendrais, dans un prochain article, sur pourquoi vous ne devez pas faire de la publicité payante aujourd’hui.

Des solutions gratuites et plus simples existent

C’est ce que je vais vous expliquer dans ce premier article.

Mais c’est surtout à travers l’histoire d’Agathe, nutritionniste, que vous allez découvrir qu’il est possible de « vendre sans se vendre » et de proposer un marketing différent de Coca-Cola.
Un marketing qui respecte vos valeurs.

Agathe est donc diététicienne-nutritionniste, spécialiste en diététique du sport.
Elle s’est lancée à son compte il y a quelques mois, avec un statut micro-entrepreneur, pour partager sa passion.

Elle a choisi la nutrition pour « accompagner et aider mes patients à mieux manger tout en gardant le plaisir et le goût ».

Elle exerce dans une maison médicale pour donner ses consultations. 

Agathe déborde d’idées pour accompagner les personnes à mieux manger et être en bonne santé.
Elle est présente sur les réseaux sociaux, juste ce qu’il faut.

Malheureusement, les résultats tardent à arriver.

Agathe ne gagne pas encore assez d’argent et elle ne se verse toujours pas de salaire. Elle a très bien identifié son problème principal : elle manque de clients.

Comme beaucoup d’entre vous, moi le premier, elle s’est formée à son métier et à plongé dans le grand bain sans se soucier d’un plan de communication (marketing).

Le marketing… parlons-en !

Agathe n’aime pas ça. D’une part, parce qu’elle est une thérapeute. D’autre part, parce qu’elle est convaincue que le marketing est réservé aux grandes entreprises mondialisées, comme McDo, Apple.

Pour elle, le marketing, c’est se faire du fric sur le dos des gens…

Agathe pense que son bureau dans une maison médicale, un beau site web et 2 réseaux sociaux pour communiquer suffisent.

Elle poste de temps en temps des recettes healthy sur son compte Instagram et sur sa page Facebook, mais l’engagement peine à venir, voire est quasi nul. 

Agathe & Instagram

Agathe n’a pas envie de se vendre.

Le marketing, pour elle, c’est tous ces grands groupes qu’elle voit à la télé pendant les publicités.
Or, la santé ce n’est pas du marketing.

Elle va même plus loin dans sa réflexion en pensant qu’elle n’est pas un produit !

Très peu pour elle de se vendre au rabais avec des promotions ou d’aller distribuer des flyers dans la rue.

Elle voit bien sur des groupes Facebook tous ces thérapeutes qui postent des messages comme « Il reste un créneau de disponible lundi et jeudi, contactez-moi si intéressé. ». Mais ces posts ne génèrent aucune discussion, elle n’a pas envie de se rabaisser à faire ça.

Alors chaque jour, Agathe se pose mille questions.
Comment vais-je pouvoir continuer comme cela ? Comment faire connaître mon activité ?

Comme chez beaucoup de thérapeutes du bien-être, le blocage que rencontre Agathe est d’abord psychologique.

Elle est bloquée dans une croyance qui lui fait penser « je suis thérapeute, et rien d’autre ». 

Sauf qu’elle n’est pas seulement thérapeute. Elle est également entrepreneure !

Agathe doit comprendre qu’en tant que diététicienne-nutritionniste à son compte, elle n’a pas seulement la responsabilité d’accompagner ses patients, mais également d’accompagner son entreprise vers la croissance.

L’un ne peut pas aller sans l’autre.

Car le jour où Agathe ne pourra plus continuer financièrement, elle ne pourra plus aider ses clients. 

Je peux affirmer que ce n’est pas ce qu’elle souhaite.

Agathe possède une croyance fausse de la communication et du marketing.
Elle n’est pas obligée de s’identifier à Pizza Hut ou Coca-Cola
Elle n’est pas obligée de faire des promotions comme Zalendo ou de mettre un panneau publicitaire 4 x 4 à l’entrée de sa ville.

À son niveau, Agathe devra suivre un chemin différent. Elle devra apprendre ce qu’est le marketing pour se familiariser avec, l’appréhender pour qu’il ne soit pas en porte-à-faux avec ses valeurs.

Le marketing est une discipline vaste et riche qui permet à chacun de trouver son alignement par rapport à ses propres valeurs.
Que vous soyez naturopathe, masseuse ou sonothérapeute, la communication est une étape indispensable pour développer votre activité.

C’est grâce à la communication que vous trouverez des personnes qui vous font confiance. Et suffisamment confiance pour acheter chez vous et pas chez la concurrence. 

Le marketing vous permettra d’avoir un positionnement clair et une communication efficace pour vous adresser à la bonne personne ; au bon client.

Quand je regarde le site web d’Agathe, je ne retrouve pas ce pour quoi elle vibre.
Agathe se positionne en tant que diététicienne, spécialiste en nutrition du sport.

Je vous laisse regarder son site web :

Capture d'écran du site web d'Agathe
à s’adresser à tout le monde, vous ne vous adressez à personne

Le marketing n’est pas de la manipulation : c’est la création d’une relation

J’inaugure une série d’articles pour découvrir les bases du marketing, le marketing stratégique et le marketing digital.

Et si vous voulez aller plus loin, abonnez-vous à notre newsletter ou rejoignez mon club privé des entrepreneurs du bien-être sur Telegram et mettez la main sur les mêmes techniques que des gens ordinaires ont utilisé pour démultiplier et catapulté leurs résultats.

Mais commençons tout de suite par les bases du marketing.

Dans cet article vous allez apprendre les principales étapes d’une démarche marketing.

À la fin de la lecture, vous aurez un aperçu des éléments suivants :

  • La segmentation,
  • le ciblage,
  • le positionnement,
  • l’analyse SWOT,
  • le marketing mix,
  • le plan marketing,

Commençons par la segmentation

Plutôt que de ratisser large et viser l’ensemble de votre marché avec des résultats médiocres, vous pouvez découper votre marché en segments et améliorer votre performance.

Car si vous voulez plaire à tout le monde vous ne plairez à personne.

Un segment est un groupe homogène de personnes enclin à utiliser vos produits et attractif en termes de chiffre d’affaires.
La segmentation sera effectuée en cherchant des caractéristiques homogènes partagées par un nombre signifiant de personnes.
Soit des caractéristiques comme :

  • Leurs besoins spécifiques,
  • leurs données socio démographiques et géographiques,
  • ou encore leur comportement d’achat.

Évidemment il faudra veiller à ce que chaque segment est une taille critique et qu’il soit rentable pour être légitime, vous pourrez ainsi adapter votre offre et votre communication à chaque segment que vous avez identifié.

Illustrons ceci avec un exemple simple

Reprenons le positionnement d’Agathe sans la spécialité nutrition du sport.
Elle peut segmenter son marché de la manière suivante :

  1. La clientèle féminine jeunes qui souhaite retrouver une belle silhouette post COVID
  2. La clientèle féminine senior qui désirent rester en forme avec des repas healthy
  3. Les femmes actives qui aimeraient perdre du poids avant l’été
  4. Ou encore les hommes qui souhaitent prendre du poids pour être performant dans leur pratique du sport

Valider ensuite que chaque segment est opérationnel, c’est-à-dire qu’il est facile de le cibler et que sa taille est suffisante pour dégager un profit intéressant.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à personnaliser :

  1. L’offre des accompagnements pour la clientèle féminine jeune en recherche de retrouver sa silhouette
  2. Des prestations de menus diététiques pour les femmes plus âgées qui cherchent avant tout la santé
  3. Une offre pour les femmes actives qui veulent entrer dans leur bikini cet été
  4. Et un forfait nutrition du sport pour les hommes

La segmentation vous permet de créer l’offre parfaitement adapté à chaque segment du marché que vous visez pour optimiser vos efforts marketing.

Plus vous concentrez vos efforts sur une cible précise plus la productivité de vos investissements marketing sera élevé.

Je le répète, le marketing, à votre échelle, ne consiste pas à dépenser de l’argent mais à mettre en place une stratégie à moyen et long terme pour cibler votre marché.

Vous pouvez segmenter une cible unique.

Par exemple, dans mon salon de massages, mon offre est segmentée pour les cadres stressés et uniquement eux.

Si Agathe se positionne en tant que spécialiste de la nutrition du sportif, elle aurait tout intérêt à ne cibler que les sportifs. Alors que sur son site Internet, personne n’est ciblé.
Pire ! Elle pose la question à son futur client ; à lui de choisir ce qui lui convient…

Manque de ciblage évident

Tout l’enjeu consiste à déterminer un cœur de cible clair, identifiable et atteignable qui veut acheter vos produits.

Je le rappelle, un client a un problème qui lui crée une douleur. Il n’a aucune réflexion de savoir ce qui lui convient (et il s’en fout).
C’est à vous d’identifier la douleur de votre client qui est votre cœur de cible.

Alors comment définir votre cible marketing ?

Une partie de la réponse se trouve dans la segmentation, c’est à dire le groupe homogène de personnes de votre marché le plus enclin à utiliser vos produits.

Vous pouvez aussi examiner les points communs de vos meilleurs clients actuels pour déterminer votre cœur de cible.

C’est le moment de créer un portrait de votre client idéal aussi nommé avatar ou persona.

Il s’agit de dresser le profil de ce client pour mieux le cibler, le comprendre et le convaincre à acheter chez vous plutôt que chez la concurrence.

Commencez par donner un nom à votre client idéal pour mieux vous le représenter.

Ensuite identifiez tous les critères sociodémographiques de votre client.
Cela vous permettra d’affiner votre ciblage, c’est-à-dire le sexe, l’âge, la composition du ménage, le lieu où il réside, sa profession et son niveau d’étude.

Trouvez ses centres d’intérêt principaux et secondaires, identifiez sa consommation des médias, etc.

Faites l’inventaire de ce qu’il lit : les livres mais aussi les magazines ou les journaux, les émissions qu’il regarde ou écoute, des influenceurs ou leaders d’opinion qu’il suit, les films qu’il aime…

Demandez-vous quels sont les rêves et désirs cachés de votre client, que souhaite-il atteindre dans la vie (une vie meilleure, un salaire plus élevé, etc.).

Enfin, trouvez les problèmes et les obstacles qui se dressent devant votre client et qui l’empêche d’atteindre son objectif.

Je vais peut-être vous retourner le cerveau avec l’affirmation qui va suivre.

Bien que vous exerciez une activité de bien-être, ce que vous vendez en réalité c’est de la douleur, des problèmes.
Comprenez que vos clients viennent vous acheter une solution à leurs problèmes.
Quand tout va bien, vous n’allez pas voir un spécialiste ?
Si vous avez une panne de chaudière, vous appelez un chauffagiste ? Vous ne l’appelez pas parce que votre chaudière fonctionne ?
C’est pareil pour votre client. Il vient vous consulter pour régler une douleur et c’est sur cette douleur que vous devez communiquer, axer votre marketing.


Reprenons.
Demandez-vous ce qui le retient de le vivre pleinement et sereinement, quels sont les soucis qui l’empêchent de dormir la nuit.

Maintenant que vous avez dressé le portrait de votre client idéal, vous disposez de tout ce qu’il faut pour le cibler.
Il ne vous reste qu’à le convaincre de lui procurer de la valeur pour son plus grand bénéfice et le vôtre.

Pour être distinctif et devenir incontournable, vous devez occuper une place de choix dans l’esprit de vos consommateurs et c’est là qu’intervient le positionnement marketing.

Le positionnement marketing

L’esprit humain caractérise et catégorise tout ce qu’il considère pour traiter le plus d’informations possibles en tant que stratège marketing.

Vous allez contrôler la manière dont vous êtes perçu par vos clients en vous positionnant sur un angle qui vous différencie de vos concurrents.

Prenons un exemple simple

Lorsque Apple a créé l’Iphone, la marque s’est positionné sur l’angle de la technologie simple, design, pour un public jeune est branché à haut revenu. Avoir un Iphone vous rend spécial et vous n’êtes pas comme tout le monde.

C’était un exercice de positionnement

Alors comment vous positionner ?

Identifiez les deux dimensions qui compte le plus pour vous et pointez les attributs de vos produits qui répondent le mieux aux besoins de votre client.
Vous pouvez vous aider d’un mapping sur lequel vous placerez les deux dimensions et tous les produits concurrents.

Erreur de positionnement
Une erreur de positionnement

Il ne reste plus qu’à trouver une position unique qui vous différenciera du reste du peloton : ce sera votre positionnement marketing.

Si je reprends le positionnement de mon salon de massages, j’ai étudié la concurrence dans mon secteur : les tarifs, les cartes des massages, leurs positionnements.
Il n’y avait rien sur les douleurs chroniques.
J’ai pris ce positionnement et mon salon est exclusivement orienté sur les massages profonds pour soulager les douleurs chroniques.
Je propose des massages anti-douleurs pour les cadres stressés.

La clientèle d’Agathe, aujourd’hui, est une personne de 0 à 77 ans. Comme elle, vous vous adressez peut-être à tout le monde, donc à personne, car personne ne peut s’identifier à ce que vous proposez.

Je pratique la natation.
Si je devais faire de la compétition, je sais que ma progression doit passer par une alimentation spécifique à ce sport pour gagner en explosivité et en endurance.

Si Agathe me dit qu’elle est justement la bonne personne pour m’accompagner mais que je ne retrouve aucune info sur son site : je fuis et je vais sur Facebook me détendre car « je caractérise et catégorise tout ce que je considère pour traiter le plus d’informations possibles en tant que stratège marketing ».

La semaine dernière, je cherchais un coach en natation pour un besoin spécifique. Je recherche sur Google et je tombe sur un coach en natation (Cf photo ).
Je clique, et je vois sa présentation. Coach de boxe et natation. Bon, je suis surpris mais je déroule.
Que des photos qui ressemblent à du Pilates et 2 photos de boxe comme exercices de cardio.

Je n’ai pas compris le positionnement de ce coach… Coach de quoi ? Boxe ? Natation ? Pilates ? Cardio boxe ?

Vous l’aurez compris. Le positionnement marketing est primordial dans votre stratégie de communication.

Le client doit comprendre qui vous êtes, ce que vous faites.
Il recherche une solution à son problème. Si vous n’y répondez pas, vous êtes éjecté. Même si c’est votre activité.

Alors, étudiez votre clientèle :

  • Quel est son âge moyen ?
  • Pour quel problème vient-elle vous voir ?
  • Quelle marque de voiture à votre clientèle quand il se gare devant votre cabinet ? ( = revenus )
  • Quel tarif/soin est le plus acheté dans votre cabinet ?
  • Etc.

À partir de ces simples données, vous pouvez orienter votre cœur de cible et vous positionner sur un secteur unique.
Par exemple, vous accompagnez les femme de plus de 50 ans, cadres ou CSP+ qui souffrent de la ménopause. Elles désirent une prise en charge car elles n’ont pas le temps de se consacrer à leur alimentation.
Vous les accompagnez sur un programme annuel que vous avez développé spécialement pour cette «catégorie » de clientes.
Vous abandonnerez ainsi les séances pour les enfants, les hommes, les régimes, etc.

L’analyse SWOT

Une analyse SWOT est un diagnostic pour mieux identifier vos options stratégiques et vos actions marketing.

SWOT est un acronyme anglais qui signifie  Strengths, Weaknesses, Opportunities, and Threats.
En français : vos Forces, vos Faiblesses, ainsi que les Opportunités et Menaces du marché.

Les six opportunités et risques

Vous allez déterminer le contenu de ces quatre facteurs pour obtenir le diagnostic et décider de vos actions, les forces que sont les domaines dans lesquels vous êtes objectivement meilleur que la moyenne des autres acteurs de votre secteur.

Vos forces peuvent être constituées de barrières à l’entrée comme des savoir-faire que vous avez, une spécialité ou tout autre avantage qui vous donne une avance.

Les faiblesses ce sont les domaines dans lesquels vous êtes objectivement moins bon que vos concurrents. Vous pouvez aussi identifier des lacunes ou d’autres manquements comme des limites de ressources.

L’analyse de vos forces et de vos faiblesses constituent les facteurs internes à votre activité.

Vous allez ensuite analyser les facteurs externes, c’est-à-dire vos opportunités et vos risques.
Les opportunités ce sont les leviers extérieurs sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour obtenir un avantage ou une nouvelle perspective de croissance. Cela peut être l’ouverture d’un nouveau marché.
Les risques ce sont les menaces externes qui pèsent sur votre croissance ou même l’intégrité de votre activité, par exemple des règlements, des évolutions technologiques ou des nouveaux concurrents.

Graphique SWOT

Faites un schéma.
Vous avez maintenant l’analyse complète

Prenons un exemple simple.

Agathe est diététicienne-nutritionniste depuis 5 ans.

Ses forces sont son expertise technique, sa curiosité pour les nouvelles technologies et sa réputation bien établie.

Ses faiblesses sont surtout le marketing et la communication sur les réseaux sociaux. Ses opportunités ce sont les nouvelles solutions technologiques pour relier le client au thérapeute qui arrivent sur le marché et que vous connaissez déjà comme les logiciels de réservations en lignes ou de visioconférences.
Les risques ce sont les nouveaux entrants, les jeunes thérapeutes qui maîtrisent ces nouvelles technologies et qui font davantage de volume, parfois cassent les prix pour compenser leur manque de réputation.

Agathe pourrait choisir de s’orienter sur un nouveau créneau porteur comme la nutrition adaptée aux sportifs ou d’accompagner les femmes de plus de 50 ans, ce qui lui permettra d’augmenter ses tarifs, de créer une barrière à l’entrée (ne plus accepter les enfants, les moins de 45 ans, etc. ) et peut-être même de dégager plus de temps pour sa communication et se former. Elle pourra ainsi élargir sa clientèle hors de sa région et viser le marché national grâce à l’accompagnement en ligne.

Qu’est-ce que le marketing mix ?

Il s’agit de la combinaison des composants de la commercialisation d’un produit.

À l’origine il y avait quatre composants, les 4P du marketing :

  1. Le produit c’est l’objet qui est commercialisé ainsi que tous ses attributs et compris son emballage et les éventuels services qui sont associés. Le produit n’est pas forcément physique, il peut prendre la forme d’un logiciel ou d’un service.
  2. Le prix, c’est le tarif auquel le produit au service est vendu.
  3. La place ou la distribution. Il s’agit du canal par lequel le produit est acheminé vers le client. La distribution peut être directe ou effectuée par le biais d’intermédiaires.
  4. La promotion. Se sont toutes les actions de communication du produit auprès de la possible avec les médias adaptés.

Pour quoi le marketing mix ?

Continuons avec mes massages.
Je propose le massage deep tissue pour soulager les dos douloureux en 60 minutes.
Mais je propose aussi de rajouter les bras ou les jambes pour un total de 90 minutes ou d’avoir un massage complet (dos + bras + jambes) pour 120 minutes.

L’enjeu est de les mélanger pour aboutir à un massage au top.

Le marketing mix c’est pareil.
Chaque composant que vous modifiez influe sur tout le reste, ainsi un meilleur produit aura un impact sur le prix.

Vous changez la communication, vous ajoutez des options et vous obtenez le marketing optimal pour maximiser les ventes et améliorer vos marges.

En résumé les quatre composants de base du marketing mixte sont :

  • le produit
  • le prix
  • la promotion
  • et la place ou la distribution
Marketing mix illustration

Audrey peut proposer :

  • des consultations individuelles pour les femmes ménopausées à 50 € la séance
  • un forfait de 3 mois (10 séances ) à 450 €
  • un forfait annuel avec accompagnement par visioconférence à 3000 €

C’est le même produit, sous trois formes différentes.

Le plan marketing stratégique

Après avoir fait un bilan complet de vos activités, de l’état de votre marché et définit les forces sur lesquelles vous appuyer, les faiblesses à améliorer, les risques dont il faut tenir compte et les opportunités à exploiter, définissez votre objectif de façon quantifiable et mesurable.

 Par exemple « je veux augmenter mon chiffre d’affaires 2022 de 30 % par rapport à 2021 ».

Une fois que vous avez fixé votre objectif, vous pouvez déterminer les axes stratégiques

Un axe stratégique est un pilier indispensable qui soutient votre objectif.

Quelques exemples d’axes stratégiques à mettre en place :

  • Le segment de l’âge : les 25-30 ans ou les 50-60 ans (jeunes/séniors)
  • Le genre : les hommes ou les femmes
  • Recruter de nouveaux clients
  • Fidéliser des clients existants
  • Augmenter vos tarifs
  • Proposer un accompagnement VIP
  • Développer ma présence sur un réseau social
Plan marketing
Le plan marketing peut être un simple schéma…

Si le but de votre plan est d’augmenter votre chiffre d’affaires de 30 %, augmenter vos tarifs sera l’un de vos axes stratégiques.

Pour y parvenir, il vous faudra fixer plusieurs sous-objectifs atteignables.

  • Cibler un client idéal
  • Communiquer à ce client idéal
  • Lui proposer une offre sur mesure, qui règle son problème
  • Prospecter dans sa liste clients

Sous chaque axe stratégique vous allez définir une liste d’activités chronologiquement sur 12 mois :
(Définissez des objectifs chiffrés pour chaque activité lorsque votre plan est prêt et qu’il ne vous reste qu’à l’exécuter )

  1. Ciblage : définir mon personna, 1 mois
  2. Communication Facebook ; 2 publications par semaine ; site web optimisé : à partir du 2è mois sur 12 mois
  3. Recruter ses anciens clients : à partir du 3è mois sur 12 mois ; 1 client par mois
  4. Etc.

Si votre objectif est de développer votre présence sur Instagram, vos axes stratégiques seront du genre

  1. Apprendre à utiliser Instagram de façon professionnelle : janvier
  2. Créer une image de marque qui me ressemble (publication, visuels, etc. ) : janvier/février
  3. Développer une audience de 1000 follower en 6 mois : février à août
  4. Susciter de l’engagement : août à décembre

Conclusion

Être entrepreneur ne signifie pas être PDG d’un groupe mondial ou CEO de la dernière startup. À partir du moment où vous avez un numéro de SIRET, vous êtes un entrepreneur, une entrepreneure.

Votre particularité est que le produit que vous vendez c’est VOUS.

Comme tout produit à vendre, vous devez le faire connaître auprès du public qui est en mesure de l’acheter.

Vendre c’est solutionner. Ni plus, ni moins.
Un client a un problème, il cherche une solution.
Votre produit ou service est la solution idéale pour lui.
Vous vendez. Un point c’est tout.

Le problème, c’est que personne ne vous a appris à vendre. D’ailleurs, ce n’est même pas enseigné à l’école.
À part, peut-être, si vous êtes passé par une école de commerce, et encore j’en doute. J’ai plein d’exemples d’entrepreneurs diplômés d’une école de commerce international qui se sont cassés la figure avec une première entreprise…

Vendre ne doit pas être un tabou. Il en va de la survie de votre activité. Je vais plus loin en affirmant qu’il en va de votre propre santé morale et physique.

L’argent et la croissance de votre activité de thérapeute sont les deux principaux soucis que vous devez avoir en tête.
Vous êtes dans le rôle d’un pilote de Boeing et vous avez la responsabilité des commandes.

Rassurez-vous, tout pilote commence par apprendre.
D’abord avec la théorie, puis il pratique. Doucement, en augmentant au fur et mesure la difficulté.

Ce premier article sur le marketing est votre premier pas dans ce domaine. D’autres suivront et vous permettront de vous familiariser avec cet obscur outil.

En attendant, relisez l’article. Mettez en application ces premières notions.

Allez-y par étapes.

Si je devais accompagner Agathe à l’aide du marketing, je lui conseillerai de segmenter sa clientèle dans un premier temps.
Suivant ces peurs, en plusieurs segments ; un seul si elle veut prendre un virage à 180º.

Agathe définira ensuite son client idéal. C’est un travail long.
Connaître son client idéal permet de mieux communiquer avec lui. Cela se ressent sur le site web et dans les publications de vos réseaux sociaux.

Regardez les publicités à la télévision quand les annonceurs essayent de vous vendre une voiture. Soyez attentif aux images, à l’histoire, au vocabulaire.
Ils s’adressent à un client idéal, un client cible. Ils ne vendent pas un SUV Mercedes à un jeune branché qui vient d’avoir son permis…

Puisqu’Agathe souhaite travailler avec des sportifs, elle devra définir un client sportif (ou une sportive, bien sûr !) idéal. Plus qu’un personnage fictif.
Tout naturellement, elle se positionnera sur le marché de la nutrition sportive. Et éliminera de fait les autres marchés (enfants, madame Gratos, monsieur Toulmonde ).

Le marketing SWOT et le marketing mix l’aideront à mieux se positionner en mettant par écrit ses forces, ses faiblesses, ses atouts.
Ainsi, elle saura qui elle est, ce qu’elle vaut. Sa valeur définira son prix ; le prix de sa compétence.

Viendra enfin le temps pour Agathe de mettre ses nouvelles compétences en actions.
Le plan marketing sera sa balise au court des prochains mois.
Comme une autoroute, tout sera tracé à l’avance. En partant d’un point A pour aller au point B, Agathe sait où elle va.

Bien entendu, ce n’est pas linéaire dans la réalité. Il pourra y avoir des obstacles, des arrêts… Mais elle est confiante dans le chemin tracé qui s’ouvre enfin à elle.

Agathe devra faire preuve de patiente car le marketing est une stratégie à moyen et long terme.

Comptez 4 à 6 mois pour les premiers résultats ; rassurez-vous, des actions à courts termes existent (optimiser sa fiche Google My Business par exemple).


Est-ce que vous êtes toujours fâché avec le marketing ?

Percevez-vous les possibilités que peux vous offrir cette nouvelle compétence dans votre activité ?

Êtes-vous tout simplement d’accord ?


[sibwp_form id=1]

Rejoignez le Club privé des entrepreneurs du bien-être sur mon Telegram :
Astuces, tips, audios, liens, promos que vous ne trouverez pas sur le blog

2 réflexions sur “Comment utiliser le marketing pour développer votre activité”

  1. Très bonne explication
    Merci David pour ton aide sur :
    le client mon cible 🎯
    Marketing et positionnement. Mes idées sont clair maintenant je vais travailler sur mon client cible est ma communication .
    Pour la suite – un vidéo sur GMB EN 3- eme position .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.