Tes pensées créent tes résultats

Oui, tes pensées créent tes résultats.

Cette phrase, tu as pu l’entendre si tu t’intéresses au développement personnel, à la loi de l’attraction, etc.

Moi aussi je l’ai lu à plusieurs reprises sans jamais réussir à la mettre en application. Jusqu’à ce que je tombe un jour sur une coach business qui me l’a expliquée avec simplicité.

Les circonstances sont toujours neutres. Toujours.

Ce sont les pensées que tu attribues aux circonstances qui les définissent. Et tes pensées créent des émotions qui génèrent des actions et donc des résultats.

Cela donne en raccourcis : pensées = résultats

Tes pensées, c’est la petite voix en toi qui a peur et qui essaie de te protéger.

Changer d'état d'esprit
Tes pensées créent tes résultats

L’autre jour, je consultais ma messagerie pendant la pub quand ma chérie me dit « tiens, tu as de la concurrence. »

– « dis m’en plus » 

– « il y a un salon de massage qui vient d’ouvrir dans ton quartier » 

Je regarde le post Facebook et je constate, qu’en fait, il s’agit d’un spa. 

Un spa qui se situe dans ma zone de chalandise à 1 km de mon salon de massage.

Je n’ai pas ressenti d’inquiétude contrairement à ma compagne qui a eu peur.
Je ne suis pas un spa : je ne propose pas de soins de beauté, de hammam, de sauna et de massages en duo.

La circonstance est ce nouveau spa.
Mes pensées ont créé des émotions neutres contrairement à ma compagne qui a vu un salon de massages concurrent et qui a eu peur pour moi… elle était mal à l’aise alors que moi,je suis allé directement voir leur univers, découvrir qui il sont.

Mon univers, c’est la douleur chronique pour cadre stressé. Mon client idéal vient chez moi pour être massé dans un endroit discret sans clients qui attendent dans une salle d’attente. Il sait qu’il peut se lâcher car personne ne l’entendra.
Il sait qu’il n’y a que lui et que je suis là pour lui pendant toute la durée de la prestation.

Il se sent unique et privilégié.

La concurrence est une bonne chose en soi, cela signifie qu’ il y a des clients pour le marché sur lequel tu es positionné. 

En effet, s’ il y a une demande de la part des consommateurs, il y a une offre pour ces consommateurs.

concurrence
Concurrence ou opportunité ?

Le message que je veux aussi te transmettre à travers cet article c’est que tu dois te réjouir d’avoir de la concurrence car c’est une opportunité pour toi de confirmer qui tu es, de revoir peut-être ton message, ton client idéal.
Des fois, la routine s’installe confortablement et un nouveau concurrent vient nous rappeler que nous étions un peu paresseux : il est temps de refaire un point.

Si la réaction que tu as lorsqu’un concurrent arrive sur ton marché est la peur, alors rappelle-toi qu’il ne s’agit que de ta petite voix qui cherche à te protéger.

C’est toi le chef d’entreprise

Comme je te l’ai appris, tu dois, en tant que chef d’entreprise, organiser une veille régulière de ton marché, de ta zone de chalandise.
Autrement dit, tu dois surveiller la concurrence :

  • tarifs
  • nouveaux venus
  • offres

Non pas pour ajuster tes prix, proposer une meilleure offre ou écraser le nouveau venu mais pour connaître l’état de ton secteur d’activité, ce qui s’y passe, les tendances, le développement (nouveaux goûts des consommateurs,etc.).

Si de nouveaux acteurs entrent sur scène, c’est que ton marché se porte bien : c’est le résultat de l’offre et de la demande.

Mais cela peut te faire peur, créer une angoisse chez toi :

  • je vais perdre de l’argent
  • j’aurai moins de clients
  • son site est plus attractif que le mien
  • etc.

Si tu as ce genre de pensées, c’est que tu as des blocages en toi

La peur est une émotion naturelle. Elle accompagne la prise de conscience d’un danger extérieur.

Tout se passe dans notre cerveau reptilien, donc le genre de cerveau le plus enfoui en profondeur car il est un héritage de nos ancêtres préhistoriques.

Je ne vais pas te refaire l’image de l’homme des cavernes, tu l’as entendu de nombreuses fois. Mais c’est toujours d’actualité même si nous vivons en à une époque moderne.

Contrairement à nos aïeux des cavernes, avoir peur était très utile à l’époque ; un peu moins aujourd’hui surtout quand le danger n’est pas mortel.

Le problème, c’est que notre cerveau ne fait pas la différence entre un danger réel et un danger qui ne l’est pas :

  • une bête féroce versus j’augmente mes prix
  • une attaque de la tribue ennemie versus un concurrent
  • se battre dans une tranchée de Verdun versus dire non à un client

Le danger est là mais le risque n’est pas le même…

Quand tu constates qu’un concurrent vient d’arriver, une peur refait surface. 

Il est intéressant de s’interroger sur ce qui te fait le plus peur. Quelle est cette peur. À quoi elle se raccroche ?

Si elle se manifeste c’est pour une bonne raison et tu la première chose à faire est de l’accepter. Cela te permettra de trouver des solutions pour passer outre.

Je le rappelle, ta petite voix est là pour te protéger.

Alors, tu peux lui donner un prénom ( ma petite voix s’appelle Patrick) et dialoguer avec elle pour la rassurer :

– « merci petite voix de t’inquiéter pour moi. Je sais que jusqu’à aujourd’hui tu m’as été très utile mais aujourd’hui je veux que tu me laisses gérer cette situation tout seul. Si je fais des erreurs, cela n’aura aucune conséquence et il n’y aura rien de grave. »

Tes peurs et tes croyances limitantes t’empêchent d’avancer

Souvent, quand tu es entrepreneur, tout ne va pas aussi vite que tu le voudrais.

Devenir entrepreneur, c’est apprendre à se connaître, et donc faire des prises de conscience sur comment tu agis et réagis.

  • Qu’est-ce qui fait que tu as peur d’augmenter tes tarifs alors que d’autres affichent des tarifs de  110 € pour 60 min et connaissent le succès ?
  • Qu’est-ce qui fait que tu as des difficultés à avoir des clients alors que d’autres refusent du monde ?
  • Qu’est-ce qui fait que des thérapeutes réussissent à avoir de la stabilité mais pas toi ?

Parfois, il s’agit d’un manque de connaissances et de stratégies. Ça se peut, mais ça ne compte que pour 20 % du succès.

Dans LA MAJORITÉ DES CAS, il s’agit de peurs et de croyances limitantes accumulées depuis ton enfance qui t’empêchent d’avancer.

  • Si j’augmente mes tarifs, je vais avoir moins de clients 
  • Je crois que je n’ai pas de clients parce que le marché est saturé/c’est la crise/je n’aime pas me vendre
  • Je pense que si je ne réussis pas, c’est que je ne suis pas assez compétent(e)

Il existe des dizaines de perceptions différentes pour une même situation.

chef d'entreprise
Chef d’entreprise

Je te le rappelle, les circonstances sont toujours neutres. Ce sont nos pensées qui leur attribuent une signification.

C’est juste ta petite voix qui te commande. Mais tu n’es pas cette petite voix.

Ta petite voix est apparue il y a bien longtemps, un jour où, petit enfant, tu n’as pas su répondre à une menace. Ce jour-là, ta petite voix est venue à ton secours en créant une croyance.
Puis tu l’as laissée t’aider de plus en plus jusqu’à ce qu’elle prenne le contrôle de ton vrai toi.

Si tu veux une image, je dirais que ta petite voix est comme la météo : pluie, soleil, nuages : ce sont tes émotions. Toi, tu es le ciel. Quoi qu’il arrive, le ciel est toujours le ciel. Et comme tu le sais, la météo passe.
Soit le ciel, accepte la météo et tu verras que ça ira déjà beaucoup mieux.

Ton état d’esprit est tout

Je me répète, mais on s’imagine souvent que ce qui nous manque pour que notre activité tourne bien, confortablement, ce sont :

  • un site web
  • du marketing
  • une fiche Google my business
  • un message qui parle à tes clients

Alors que cela ne compte que pour 20 %.

Oui un site web compte car la majorité d’entre-nous avons un téléphone portable sur lequel nous passons beaucoup de temps et avoir un site web permet d’avoir une vitrine et de montrer qui nous sommes à l’internaute dans son canapé.

Oui le marketing compte aussi, et je publie des articles sur le marketing parce que si tu ne peux pas encore lâcher-prise, ce marketing te permet de mettre en place des actions qui donnent des résultats.

Mais le vrai marketing, celui qui fonctionne et qui fonctionnera au-delà des modes et des dernières tendances, c’est la communication.
Si tu comprends que le marketing = communiquer, alors tu as tout compris.

Oui, posséder une fiche Google my Business est indispensable quand ta zone de chalandise est locale (= sur ta ville, ton département). C’est l’annuaire des Pages jaunes 2.0

Oui ton message doit parler à tes clients car tu es unique, tu as ton propre univers et tu es ton propre univers.
Fini le consensuel ; aujourd’hui tu peux être unique et le revendiquer. C’est ce qui te démarquera de tes concurrents.
Tu peux être masseur, sophrologue, maître reiki et développer ta façon d’être avec ton activité. Celui qui te ressemble, te comprend, sera sensible à ton message.

Alors oublie les conseils du genre 

  • poster plus sur les réseaux sociaux
  • baisser le prix de tes offres
  • faire des promos à toutes les fêtes (des mères, des pères, Noël)
  • distribuer des flyers
  • etc.

Ton entreprise te ressemble, voire même elle est une extension de toi.
Ton entreprise c’est le domaine professionnel où tu t’exprimes et qui te permet de gagner de l’argent en étant qui tu es.

Ton entreprise c’est ta valeur et la valeur ne se rabaisse pas.

Donc ce qui se passe dans ton entreprise n’est que le miroir de ce qui se passe dans ta vie.

Si tu as peur dans ta vie, tu as peur d’entreprendre.

Si tu n’oses pas dans ta vie, tu n’oses pas dans ton entreprise.

Si tu as peur des autres dans ta vie, tu as peur de la concurrence.

Si tu n’es pas sûr de toi dans la vie, tu n’as pas de vision dans ton activité.

Voilà. Souffle.

Tu viens de découvrir les 80 % qui manquaient.

Quand tu commences à comprendre comment observer et comment transformer tes pensées, alors tu commences à créer de la magie.

On nous a appris à croire que ce sont les circonstances extérieures qui créent notre monde intérieur, mais en réalité, c’est notre façon d’interpréter les circonstances qui créent notre réalité.

Change ta façon de penser
En changeant ta façon de penser, tu changes tes résultats !

Je peux croire que le fait qu’un nouveau concurrent va me faire perdre des clients et va me ruiner ou je peux croire qu’un nouveau concurrent est une opportunité pour moi de me différencier.

Quand je change ma pensée, mon état intérieur et physique change.

Tu peux tester dans ton corps comment ces deux pensées créent deux émotions différentes en toi.

Et bien la magie dans tout cela est que ce sont ces émotions-là qui dirigent tes actions et tes actions créent les résultats. 

En conclusion, tes pensées créent tes résultats.

Merci à Claudia Anatella, pour cette découverte qui a changé ma façon de penser et me donne une nouvelle direction pour le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.